Situation “très préoccupante” pour 10 pays de l’UE, l’Autriche cible les non vaccinés… information sur le coronavirus


Nouvelles mesures, nouveaux rapports et avertissements : point sur les derniers développements de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Face à une épidémie “reprenant fortement et partout” en Europe, la France entre dans une “période de danger”, a prévenu Gabriel Atal lors d’un déplacement dans une pharmacie d’Issy-les-Moulineaux vendredi. “Tout le pays passe du vert à l’orange et par endroits au rouge”, mais “il n’est pas inéluctable que cette cinquième vague qui puisse commencer à retirer l’hôpital” et ce grâce à la vaccination, “un bouclier immunitaire très fort”.

Le porte-parole du gouvernement s’est félicité du fait que les rendez-vous pour une dose de rappel aient été augmentés à la suite du discours d’Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat a annoncé mardi après-midi que le maintien de la carte sanitaire des personnes de plus de 65 ans dépendra, à partir du 15 décembre, de l’injection d’une dose de rappel, qui pourra bénéficier aux plus de 50 ans de Debut Décembre. Depuis, “620.000 rendez-vous ont été pris à Doctolib, trois fois plus que la semaine dernière”, et “il y a eu un nombre record d’injections au lendemain de l’intervention du président”, a-t-il précisé. “Nous avons dépassé les 4 millions de doses de rappel qui ont été injectées”, a déclaré Attal, faisant référence à environ 7,7 millions de personnes. “Depuis mardi, la campagne de rappel a changé de vitesse deux ou trois.”

Lancée le 1er septembre, la campagne de rappel cible d’abord les groupes les plus vulnérables (résidents de l’Ephad et autres de plus de 65 ans, personnes présentant des comorbidités ou fortement immunodéprimées) qui doivent recevoir une dose supplémentaire de vaccin au moins 6 mois après la vaccination complète. “La cinquième vague sera celle des personnes non vaccinées et fragiles qui ne seront pas rappelées. Chaque injection retire un patient de l’hôpital et nous rapproche collectivement d’un hiver calme”, ​​a-t-il insisté.

Dix pays de l’UE dans une situation “très préoccupante”

La situation liée à l’épidémie de Covid-19 continue de s’aggraver dans l’Union européenne et est considérée comme “très préoccupante” dans dix pays et “inquiétante” dans dix autres, a indiqué vendredi l’Organisation européenne de contrôle des maladies. “La situation épidémiologique dans l’UE est actuellement caractérisée par une augmentation rapide et significative des cas et un taux de mortalité faible mais en augmentation lente”, résume le Centre européen de contrôle des maladies.

Les Pays-Bas reviennent à une réduction partielle

Le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte a annoncé le rétablissement d’une série de restrictions sanitaires, qui touchent principalement le secteur de la restauration, afin de faire face à un nombre record de cas de Covid-19. χρησιμοποίησε κανόνι να διαλύσει διαδηλωτές Χάγη που και πυροτεχνήματα για να διαμαρτυρηθούν για τα νέα μέτρα που τίθενται σε το βράδυ του θα διαρκέσουν τουλάχιστον τρεις εβδομάδες.

L’Autriche veut limiter les personnes non vaccinées

La chancelière autrichienne a annoncé vendredi un plan visant à restreindre au niveau national les personnes non vaccinées ou n’ayant pas de certificat d’anticorps, tandis que la capitale Vienne commencera à vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans, pour la première fois dans l’UE. nombre de nouvelles infections du Covid-19.

Nouvelles restrictions en Norvège

La Norvège rétablira les restrictions à l’échelle nationale au vu de la forte reprise de l’épidémie, notamment en autorisant les communes à utiliser la carte sanitaire.

Ce pays scandinave, qui avait levé toutes les restrictions fin septembre, proposera également une troisième dose du vaccin aux personnes de plus de 18 ans.

Laissez-passer strictement sanitaires en Russie

Le gouvernement russe a proposé des amendements législatifs qui permettraient l’introduction de cartes de santé strictes en Russie, qui est toujours sous le contrôle de la pandémie de Covid-19, et a reconnu une mortalité très élevée due au virus.

O pour une vaccination plus ciblée

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé à des efforts de vaccination plus ciblés pour garantir que les personnes vulnérables soient vaccinées. Selon l’OMS, près de deux millions de cas de coronavirus ont été enregistrés la semaine dernière en Europe, faisant à nouveau du continent l’épicentre de la pandémie.

La situation dans le monde

La pandémie a au moins fait cinq millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a signalé l’épidémie de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agence française à partir de sources officielles vendredi en milieu de journée.

États Unis est le pays qui compte le plus de morts (761.689), devant Brésil (610 491), Inde (462 690), Mexique (290 630) et Russie (252,926). L’OMS estime, compte tenu du taux de mortalité élevé directement et indirectement lié au Covid-19, que le taux de pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé qu’officiellement établi.

Toute reproduction est interdite

Laisser un commentaire