Le CBD est-il légal en France ? Légalisation de la production de CBD en France


La France est l’un des rares pays à avoir légalisé et réglementé le cannabis pour la production de CBD. Mais la situation n’est toujours pas claire, car il n’y a pas beaucoup de réglementations en vigueur pour le moment pour réglementer tous les abus possibles d’un si grand marché non contrôlé. À l’heure actuelle, toute transaction ou commerce impliquant de la marijuana ainsi que d’autres drogues interdites par la loi française a été complètement interdite sous peine d’amendes, mais les généreuses allocations de CBD de la France ont permis cette plante. Avoir une marge sur le statut juridique du pays, qui peut être vu à travers certaines des mesures réglementaires adoptées autour des matières premières utilisées lors des étapes de transformation avant qu’elles n’atteignent la fin des produits dans les rayons des magasins.

  • Les producteurs doivent cultiver une des variétés de cannabis autorisées par la réglementation française. Il y en a une vingtaine et ils sont enregistrés
  • Les plants de cannabis contiennent principalement la molécule de THC, connue pour ses propriétés psychotropes (modification du comportement et hallucinations). Par conséquent, la teneur en THC de la plante cultivée à l’origine ne doit pas dépasser 0,2% et les produits finaux ne doivent en aucun cas contenir de THC (illégal en France)
  • L’activité industrielle et commerciale de la cime de chanvre fleurie (fleur) est officiellement interdite en France. Les producteurs sont donc tenus d’extraire le CBD de sa tige (pour les fibres) ou de graines (utile pour faire de l’huile de chanvre).

La France fait donc partie des pays européens qui ont adopté une législation pour légaliser le CBD. Cela signifie que c’est légal et que vous pouvez trouver des produits de haute qualité et cultivés localement dans de nombreux magasins à travers le pays si vous savez où chercher !

La production de cannabidiol (CBD) est désormais légalisée en France, avec quelques restrictions sur les méthodes de culture et d’extraction en fonction de la teneur en THC qu’ils souhaitent que leur produit contienne.

Légalisation : CBD contre THC

Le CBD et le THC font partie des plus de 200 cannabinoïdes répertoriés par l’OMS et sont présents dans la plante de cannabis. Le CBD est donc “Une autre molécule de cannabis non narcotique”, tel que défini dans Monde Fanny Huboux, Juriste de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Seul le CBD est légal, avec le surnom de “chanvre bien-être”. Le cannabidiol, sans effets psychoactifs, bénéficie de la législation clémente applicable au cannabis dont le taux de THC reste inférieur à 0,2%. En revanche, le THC est classé comme une drogue. De ce fait, son trafic, sa consommation et sa détention sont totalement illégaux sur le territoire français et exposent son auteur à des poursuites pénales. Cette réglementation stricte se justifie en raison de ses effets psychoactifs qui entraînent une modification de l’état de conscience du consommateur.

Cependant, les lignes bougent et la communauté scientifique ainsi que le monde politique commencent à s’intéresser très sérieusement aux vertus curatives du cannabis. Ainsi, l’Assemblée nationale, avec l’aval de l’Agence nationale de sécurité du médicament, a donné son feu vert à une expérimentation de deux ans sur le cannabis thérapeutique (avec THC). En outre, la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) a approuvé la déclassification du cannabis en tant que drogue au sens du droit international, reconnaissant ainsi la utilité médicaleLes

Les différentes manières de consommer

Suite à l’envolée de la demande de produits CBD en France, le nombre d’entreprises proposant différents types de produits finis a augmenté. De ce fait, il existe une variété de produits qui permettent et autorisent différents modes d’administration :

  • Orale : sont des comprimés ou des produits techniques. Il se dissout au contact du foie. Cette voie d’administration peut inclure des capsules, des aliments imprégnés de CBD.
  • Voie sublinguale : de nombreux petits losanges se sont formés pour se déposer sous la langue. Par ailleurs, le seul médicament autorisé en France, le Sativex, est un spray administré sous la langue. Cette voie de consommation permet un contact direct avec les muqueuses afin que le produit ne soit pas transformé par le foie et optimise ses effets thérapeutiques.
  • Voies respiratoires : Les voies respiratoires sont très fréquentes en France. En effet, cela peut se faire en inhalant de la fumée. En raison de l’expansion de l’e-cigarette pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, les e liquides CBD représentent une alternative spécifique à la consommation de CBD. De plus, il existe de nombreuses saveurs et arômes pour satisfaire tous les consommateurs.

On peut donc conclure que pour les consommateurs français de cannabis, la consommation de CBD est légale et réglementée par le gouvernement. Le ministère de la Santé réglemente son processus de production conformément à la législation sur la légalité de ce produit jusqu’à ce qu’il atteigne les consommateurs en tant que produit final.

Le CBD contenu dans les produits prêts à l’emploi est testé et approuvé s’il répond à toutes les marques. L’utilisation médicale du CBD est une priorité, les voies respiratoires (cigarettes électroniques) ou sublinguales sont deux moyens d’administration efficaces et peuvent être consommés à diverses fins : soulagement de la douleur (si vous souffrez d’arthrite) et comme stimulant de l’appétit pour aider à perdre du poids. poids).

Qu’en est-il du CBD en Europe ?

En France, l’usage du cannabis et de ses substances reste un sujet controversé. Certains pensent qu’il a des effets négatifs tels que le THC tandis que d’autres sont convaincus qu’il peut avoir des effets positifs tels que les propriétés médicinales du CBD. Ce n’est pas forcément le cas dans d’autres pays européens dont la législation est plus claire sur cette question.

Dans la plupart des pays européens, le CBD est considéré comme sûr et les produits en contenant sont approuvés. C’est le cas de la Suisse, qui le fait depuis près de dix ans, mais aussi de l’Italie, de la Grèce, de la Croatie et de l’Espagne (et de nombreux autres pays). Évidemment, tous ces produits sur le marché doivent respecter la teneur en THC de moins de 1% prévue par la réglementation. La France, cependant, impose des lois plus strictes de seulement 0,2%.

Hors d’Europe, le Maroc a récemment donné son feu vert à la culture du cannabis médicinal. Le pays entend en tirer des bénéfices économiques et s’appuie sur l’organisme national de régulation pour le « développement du circuit agricole et industriel ». La culture de la feuille de chanvre façonne les paysages du nord du Maroc depuis des décennies. Il fait vivre des familles entières et se transmet de génération en génération

Laisser un commentaire