Est-il légal d’acheter du CBD en France ?


Comme beaucoup d’autres pays européens, les lois françaises sur le CBD sont compliquées. Mais nous avons une bonne nouvelle pour vous : si vous souhaitez acheter des produits CBD légaux, la France est l’un des meilleurs endroits. Cela dit, pour rester légal, vous devez connaître certaines lois, en particulier lorsque vous achetez de l’huile de CBD dans d’autres pays. Dans cet article, j’ai couvert toutes les informations que vous devez savoir pour acheter des produits CBD en France, y compris les lois, réglementations et conseils pour commander des produits CBD en ligne.

La France, le pays du CBD ?

Vous pouvez trouver de nombreux fournisseurs de produits CBD de haute qualité en France sur le web. Cependant, certaines de ces sociétés sont des entités internationales et peuvent donc ne pas se conformer strictement aux réglementations fixées par le gouvernement français. Par conséquent, il est important de prendre certaines mesures pour s’assurer que vous vous conformez à la loi.

Lors de vos achats en ligne, veillez à choisir des produits fabriqués à partir d’un produit CBD isolé pour éviter tout problème avec les autorités. Évitez d’acheter des huiles avec du THC même à faible dose, préférez les huiles dites “sans THC” ou “0 THC”. Il est également bon de savoir que la plupart des sociétés CBD basées en Europe sont expédiées directement en France.

En résumé, avant d’acheter des produits CBD en France, vous devez :

  • Acheter des produits CBD isolés – Les produits CBD isolés sont tout à fait légaux au Royaume-Uni.
  • Évitez d’acheter auprès d’entreprises qui prétendent que le CBD traite ou guérit toute maladie – ces affirmations ne sont pas soutenues par la Commission européenne.
  • S’assurer que le fournisseur propose des offres « made in France », c’est un gage de qualité important.

Enfin, pour arrêter d’être “illégal”, il suffit de lire la suite de cet article.

La question de la légalité du CBD en France

Légalité du CBD en France
La question de la légalité du CBD en France

Les plantes de cannabis sont illégales en France. Il est classé comme un médicament. Par ailleurs, tel que défini sur le site www.drogues.gouv.fr « Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC (tétrahydrocannabinol), qui figure dans la liste des drogues. “

Cependant, le CBD n’est PAS considéré comme une drogue aux yeux du gouvernement – mais il existe des restrictions qui doivent être respectées pour être pleinement légal.

En 2019, le gouvernement français a clarifié sa position sur les produits CBD. Néanmoins, le cannabis doit faire partie des cadres agréés par le gouvernement.

Il y a une certaine confusion car la plante de cannabis est légalement autorisée à contenir 0,2% de THC en poids, ce qui n’est pas le cas avec les produits CBD.

La vente, l’utilisation et la possession de CBD ne sont légales en France que si le produit contient 0,2% de THC. Si le produit en contient plus, il peut être considéré comme un médicament par les autorités.

Encore une fois, il est interdit aux entreprises vendant du CBD de faire des allégations thérapeutiques non reconnues par l’ANSM ou la Commission européenne. Désormais, la commercialisation des produits CBD est limitée et ne peut en aucun cas promouvoir la consommation de cannabis.

Dans ce contexte, les consommateurs français doivent se tourner vers des produits basés sur l’isolement du CBD pour respecter la limite de 0% de THC.

Bref, la loi française

  • Le CBD doit être obtenu à partir de la souche de cannabis sativa L.
  • Les produits au cannabidiol doivent provenir d’une plante avec une teneur en THC inférieure à 0,2%. Pour garantir les niveaux de THC, ils doivent être certifiés par un laboratoire indépendant.
  • Un produit avec une concentration supérieure à 0,2% de THC est considéré comme une drogue

Enfin, privilégiez les produits avec 0 THC lorsque cela est possible. Sans préjudice de cette détention, vous ne risquez aucun problème avec la justice française.

Malgré cette loi assez rigide, la France reste l’un des plus gros consommateurs de produits à base de cannabis en Europe.

Une transition vers le CBD est nécessaire

Environ 39 % des jeunes de 17 ans ont déjà essayé le cannabis, selon une étude de l’OFDT. A tel point que la justice française a infligé une amende forfaitaire aux fumeurs de cannabis. Cette loi est entrée en vigueur dans tout le pays en août 2020. Une réglementation rapide visant notamment à exclure les tribunaux.

Selon les statistiques du ministère de l’Intérieur de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), le nombre d’interpellations pour délits liés aux drogues est passé de 81.000. En 1995 à 198 000 en 2018. En 2017, 67 500 condamnations pour ces crimes ont été prononcées.

La France est l’un des plus gros consommateurs de CBD en Europe

Dans ces conditions de répression intense, les consommateurs se tournent vers des substituts légaux comme le CBD. Ajoutez à cela les non-consommateurs concernés qui rejettent l’utilisation de la plante de cannabis dans son ensemble. Préférant le seul effet agréable du CBD sans les effets psychotropes du THC.

Autrement dit, il est très difficile aujourd’hui de compter le nombre d’utilisateurs réguliers ou occasionnels de CBD. De plus, les experts du secteur s’accordent à dire que la consommation de CBD est restée en forte augmentation depuis 2018.

Vers une justice qui tend à s’adoucir

En général, la justice a tendance à devenir plus flexible. Le secteur CBD attend avec impatience la décision de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. Souvenez-vous, nous vous en parlions déjà il y a quelques mois à propos de ce fameux test d’une entreprise française qui vend du CBD.

En conclusion, les deux protagonistes sont convoqués devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence, ce qui pourrait mettre fin à leur bataille judiciaire. La décision qui en résulte pourrait bouleverser complètement l’industrie du CBD en France.

Laisser un commentaire